Arles #1 : une escapade pour le week-end

Vélo dans les rues d'Arles

Ce week end, j’ai quitté Paris pour une destination plus ensoleillée. J’ai donc embarqué pour Arles et pour profiter des derniers jours des Rencontres Photographiques. Cela faisait plusieurs années (depuis mon retour du Canada en fait) que je voulais voir ces rencontres. Et comme je n’ai pas pris de vacances cet été, j’ai réservé il y a quelques temps déjà cette petite escapade provençale.

Je suis arrivée en Arles en fin d’après-midi par le train. L’avantage, c’est que la gare est située vraiment tout près de la vieille ville. En même temps 10 minutes de marche, j’y étais. Après un passage éclair à l’hôtel choisi (je vous en reparle dans quelques jours), j’ai pris mon fidèle Nikon et je suis partie me promener en repérant au passage les expositions des rencontres que je voulais absolument voir.

Porte fleurie dans les rues d'Arles Porte de sortie de véhicule en Arles

J’ai donc longé les arènes, en apprenant avec surprise qu’à une époque bien lointaine, leur centre était rempli de maisons (les arènes servant de remparts). J’ai retrouvé les maisons aux façades typiquement provençales, avec les murs à la chaux teintée, les plantes grimpantes longeant les murs, la vigne avec quelques grappes séchées. J’ai déambulé dans les petites rues jusqu’à la Place de la République où se trouve l’hôtel de ville, l’église Saint Trophisme et l’église Sainte Anne.

Le lendemain, entre deux expos photo, je me suis immergée dans la foule en prenant plein les yeux et les narines des multiples épices, fruits et légumes du marché. Sans forcément y faire des achats, ce marché est vraiment à ne pas manquer. C’est un des plus beaux que j’ai vu en Provence. J’ai même regretté de ne pas pouvoir faire le plein de tomates pour préparer des coulis !

Une rue d'Arles Cages aux volets en Arles

Arènes d'Arles

Rue fleurie d'Arles Graffiti sur les murs d'Arles

Le dimanche, entre deux averses, je suis allée jusqu’à la librairie Actes Sud, qui est vraiment immense, avec un très grand choix, des canapés entre les étagères, pour bouquiner tranquillement.

Un bon plan à connaître est la petite navette gratuite qui navigue d’un point à l’autre d’Arles, et qui relie notamment le musée départemental des Antiquités avec la vieille ville. Le trajet peut se faire facilement à pieds, mais j’avoue qu’après avoir piétiné toute la journée, j’étais plus que ravie de profiter de la navette pour retourner à l’hôtel.

Fenêtres d'Arles

Les toits d'Arles

Au final, la ville est vraiment jolie et accueillante. J’ai bien aimé l’ambiance d’été et de ville du soleil qui y régnait. Même s’il a plu des cordes le dimanche… C’est une étape idéale lors d’un séjour en Camargue et en Provence ou tout simplement pour une escapade d’un week end.

Vous connaissez Arles ? Vous aimez ?

Laisser un commentaire