Arles #2 : les Rencontres Photographiques

Le parc des ateliers d'Arles

Le week end dernier, j’étais en escapade en Arles pour les Rencontres photographiques. J’en entends parler chaque année et je n’avais pas encore l’occasion d’y aller. Et cette édition consacrée en partie au Mexique me tentait vraiment, avec la Valise mexicaine de Capa notamment. J’ai donc pris un pass toutes expositions, sur plusieurs jours. ce qui était une erreur parce que j’ai réussi à voir toutes les expositions que je voulais en une seule journée !De manière générale, je trouve le choix des lieux des expositions plutôt réussi. On en profite pour visiter la ville, des monuments historiques comme le Palais de l’Archevêché ou l’église Sainte Anne, en passant par le parc des ateliers, une série de vieux entrepôts et d’usines. Ces lieux sont vraiment très éclectiques et ça correspond bien à la diversité des expositions et des sujets traités.

Palais de l'archevêché d'Arles Jardin de l'espace Van Gogh d'Arles

Conséquence logique de ces lieux originaux et pas toujours adaptés aux expositions, j’ai trouvé la plupart du temps que l’éclairage était très mauvais, mal orienté. Souvent, lorsqu’on se plaçait en face des clichés, un énorme reflet barrait la photographie. Dommage, parce que les expositions valent le coup d’œil…J’ai eu un énorme coup de cœur pour l’exposition 101 tragédies de Enrique Metinides. Depuis que son père lui a offert à l’âge de 10 ans un appareil photo, le photographe mexicain fige les accidents en tour genre : train, voiture, avion, vélo, suicide, meurtre, noyade, etc. Ces clichés bruts retracent une certaine histoire du Mexique. Ils sont tous expliqués et légendés par Enrique Metinides. Loin de tout sensationnalisme, cette exposition propose des instantanés sur le chaos et la folie de chaque tragédie.J’ai aussi beaucoup apprécié l’exposition consacrée aux 30 ans du New York Times. Répartie sur deux lieux, on retrouve des photoreportages du magazine au cours des 30 dernières années : des femmes dans l’armée aux acteurs, en passant par les attentats du 11 septembre 2001. Les photos sont magnifiques et sont plutôt bien légendées, notamment celles autour du 11 septembre 2011.

Eglise Sainte Anne d'Arles Exposition des 30 ans du New York Times en Arles

Et paradoxalement, j’ai été assez déçue par la Valise mexicaine. Le thème de l’exposition est très intéressant, les commentaires m’ont appris beaucoup de choses. Mais j’ai trouvé décevant le fait que très peu de photographiques aient été agrandies et que la plupart ne soient visibles que sur de petites planches contacts. Même si des loupes sont à disposition du public, on ne profite pas pleinement des précieux clichés de la Valise mexicaine.

Profitez des derniers jours pour aller y faire un tour !

Laisser un commentaire