Balade dans le joli village des impressionnistes : Giverny

Le peintre dans les jardins de Giverny

Lundi, j’ai profité de mes congés pour partir de Paris et me balader dans la campagne. J’ai pris le train pour Vernon depuis St Lazare. Puis j’ai retrouvé ma mère et nous sommes allées en voiture jusqu’à Giverny, le petit village normand des impressionnistes. Mais une navette passe 10 à 15 minutes après l’arrivée du train, juste devant la gare.

Une boîte aux lettres à Giverny Le jardin derrière la grille à Giverny

L'entrée du jardin à Giverny Les volets clos à Giverny

Quelques minutes de trajet plus tard, nous arrivons dans Giverny. Le village est bien connu pour avoir accueilli de nombreux peintres, dont Claude Monet. On a passé la matinée dans les jardins de la maison de l’impressionniste. Un peu avant midi, nous nous sommes promenées tranquillement dans les petites ruelles. Derrière les grilles et les portillons se cachent de splendides jardins privés. La municipalité a également aménagé de nombreux espaces où flâner, en faisant quelques haltes sur les bancs. Tout est très fleuris, colorés. Les dahlias y étaient somptueux. Au détour d’une allée, on peut même croiser quelques peintres en train de s’exercer…

Un peintre dans les allées de Giverny Dahlias en fleurs dans les allées de Giverny

On est passées aussi près d’une pépinière, qui faisait aussi salon de thé, boutique de souvenirs, etc.

La pépinière à Giverny Lotus et nénuphars à Giverny

La jardinerie à Giverny Hortensias violets

Au fil de la balade, nous sommes passées devant l’ancien hôtel Baudy qui a accueilli Cézanne, Renoir, Sisley ou encore Rodin. En s’attardant quelques minutes, on comprend vite pourquoi ces peintres aimaient ce lieu. La terrasse sous les arbres à proximité d’un pré et en face de l’hôtel incite à rester boire un verre. Le splendide comptoir en bois, les petits carreaux de carrelage blanc et brun, les rangées de verres ballon, tout semble comme figé.

Pieds d'aneth à Giverny Les poissons rouges

En poussant la porte du restaurant, on peut accéder à la roseraie, fanée au moment où nous y étions. Là aussi, on plonge dans l’époque des impressionnistes. Sur la petite table bistro en marbre, l’arrosoir en zinc attend l’heure de l’arrosage des jardinières. Les allées sont en fouillis, un peu à l’abandon.

Comptoir de l'hôtel Baudry Bidon de lait et fleurs de cosmos

L'hôtel Baudry de Giverny La terrasse de l'hôtel Baudry à Giverny

Puis quelques pas plus loin, on entre dans l’atelier créé en 1887 par les peintres qui séjournèrent dans l’hôtel. Les pigments et les pinceaux sont prêts à être utilisés.

Le parc de l'hôtel Baudry à Giverny L'heure de l'arrosage

Les jolies roses L'atelier des peintres de l'hôtel Baudry à Giverny

Cette journée de balade dans la campagne était une jolie parenthèse…

Laisser un commentaire