Un week-end à Lille, sous le soleil ou presque

Danse dans la vieille bourse de Lille

A l’approche du 14 juillet, nous n’avions vraiment rien de prévu avec le charpentier mais l’envie d’aller voir ailleurs nous titillait. Mercredi, on s’est plongé dans les offres de dernières minutes. Quelques minutes plus tard, nous avions fini par dégoter un aller et retour en TGV et un hôtel abordable. La destination était toute choisie : un week-end à Lille !

A peine arrivés à Lille, nous avons posé notre valise et nous sommes partis faire un peu de shopping au centre commercial Mc Arthur Glen (le combo magasins d’usine et soldes a eu raison de notre portefeuille !). Ensuite, nous avons marché jusqu’à la Piscine, le bâtiment art déco reconvertie en un chouette musée. En chemin, on avait le nez en l’air constamment pour regarder les belles maisons en brique ou pierre de taille, les rambardes travaillées. Sur place, nous sommes rentrés et nous avons déambulé dans tout l’espace (on a même voulu monter au dernier étage… qui était fermé). J’ai beaucoup aimé la salle principale : la piscine en elle-même.

La Piscine de Roubaix

Les cabines de la Piscine de Roubaix

Baignoires de la Piscine de Roubaix

C’est vraiment une superbe idée d’avoir conservé l’esprit du bassin, l’eau qui coule doucement, le bruit d’une vraie piscine diffusé à intervalle régulier. Les statues le long du bassin apportent une note solennelle, réchauffée par les splendides verrières orangées, de chaque côté du bâtiment. Les cabines ont été conservées pour la plupart. Certaines ont été transformées en petites salles d’exposition. On retrouve aussi d’anciens porte-savons, une baignoire et tout le système permettant de chauffer l’eau. A l’extérieur un petit jardin réunit des plantes rappelant l’industrie textile de la ville. La visite est vraiment à ne pas manquer, uniquement pour la beauté du lieu.

Le jardin de la Piscine de Roubaix

Le jardin de la Piscine de Roubaix

Le lendemain, nous voulions voir le marché de Wazemmes. On a été un peu déçu, on s’attendait (d’après notre guide) a une partie dédiée aux brocanteurs. Ce n’était pas le cas. Nous sommes passés par les halles pour voir la belle structure de métal et de verre du bâtiment, qui est bien plus jolie de l’extérieur que de l’intérieur. On est reparti vers la Citadelle où nous avions prévu de nous promener ensuite. Nous sommes passés par le Quai de Wault entouré de magnifiques bâtisses, où nous n’avons croisé en tout et pour tout qu’un pêcheur qui a fini par remballé son matériel à cause de la pluie. On s’est dirigé vers le jardin Vauban. On a adoré les immenses arbres et le côté calme et reposant de la verdure au milieu de la ville. On aura bien visité le jardin d’arboriculture fruitière, mais il était fermé. Le charpentier en a profité pour s’exercer avec mon appareil photo et les petites cascades d’eau au bord de la grotte artificielle.

Le jardin Vauban de Lille

La grotte artificielle du jardin Vauban de Lille

On s’est alors dirigé vers le jardin zoologique qu’on a trouvé plutôt bien fait, avec des espaces assez larges pour les animaux. On ne s’est pas trop attardés et on est partie vers la citadelle. Une promenade est aménagée tout autour des remparts de la bâtisse en étoile, au milieu des arbres. La citadelle est vraiment en très bon état et bien entretenue, les panneaux explicatifs permettent de mieux comprendre les raisons de cette forme particulière. On a admiré les 2 portes, situées à l’opposé l’une de l’autre. On aurait vraiment profité de cette jolie balade si nous n’avions pas dû nous arrêter pour nous mettre un peu à l’abris sous les arbres assez régulièrement.

La porte royale de la citadelle de Lille

La promenade autour de la citadelle de Lille

La citadelle de Lille

En fin de journée, nous sommes retournés à Lille et nous nous sommes promenés dans la vieille ville. On a fait une halte chez Meert pour nous réchauffer et pour manger la fameuse gaufre. Après une petite heure de repos à l’hôtel, nous sommes repartis, toujours dans la vieille ville pour manger un plat à base de… maroilles. Nous avons de nouveau marché de ruelles en ruelles. Nous sommes repassés par la Vieille Bourse que nous avions visité la veille et qui était remplie de bouquinistes. Ce soir-là, un air de tango nous a attiré et nous avons regardé ces nombreux couples danser. Il régnait un petit air de magie au milieu de la cours, avec tous ces danseurs.

Danse dans la Vieille Bourse de Lille

Le dernier jour, nous sommes partis sous un soleil radieux vers le Palais des Beaux Arts et la Préfecture. Nous avons ensuite poussé jusqu’au Parc J.B. Lebas, avant de nous diriger vers la gare pour rentrer à Paris.

Les photographies de ce billet ont été réalisées par le charpentier qui m'avait emprunté le Nikon D90. La dernière a été prise avec un Samsung Galaxy S4. D'autres photographies, argentiques cette fois-ci, sont à venir.

Laisser un commentaire