La libération de Paris vue par ma grand-mère

La libération de Paris vue par ma grand-mère

Ma grand-mère s’appelait Claire. Depuis ses 14 ans jusqu’à son décès il y a quelques années, elle a correspondu avec Barbara, son amie américaine. Grâce à cette amie de la famille, j’ai pu récupérer au fur et à mesure la quasi totalité des lettres écrites par ma grand-mère et les photographies qu’elle prenait et qu’elle joignait à ses courriers. Au coeur de ce trésor se trouve des planches que Claire avait préparées pour raconter à Barbara la libération de Paris. Elle a soigneusement réunit les photographies qu’elle avait pu prendre le 25 août 1944 et les jours qui ont suivi, puis les a annoté.

Elle y raconte la constitution des barricades en bas de son immeuble, Rue des Filles du Calvaire.

La libération de Paris photographiée par ma grand-mère

Elle parle des auto-mitrailleuses allemandes qui sillonnaient encore Paris. Elle montre l’arrivée des FFI et des premiers chars de l’armée du Général Leclerc. Elle détaille les défenses allemandes. Elle partage la joie qui règnent lors de l’arrivée des alliés.

La libération de Paris photographiée par ma grand-mère

Elle explique aussi la reddition de la place de la République. Elle décrit les dégâts sur les bâtiments comme l’hôtel Crillon et dans les rues avec les véhicules renversés, calcinés.

La libération de Paris photographiée par ma grand-mère

Elle raconte aussi le défilé des troupes françaises et de l’armée du Général Leclerc, le lendemain de la libération.

La libération de Paris photographiée par ma grand-mère

Claire a raconté dans ses lettres et grâce à ses photographies, la guerre, l’occupation et la libération, sans savoir que plus de 70 ans plus tard, ses petits enfants les auraient entre leurs mains…

Laisser un commentaire