Les Moulins de Kerouat

Moulin haut de Kerouat

Avec le charpentier, nous avons un rêve un peu fou. On aimerait trouver un vieux moulin à retaper. L’idée du moulin, à l’origine, est celle du charpentier, qui aimerait pouvoir restaurer la roue, profiter du cours d’eau pour pêcher. Et vu son métier d’origine, les travaux ne lui font pas peur. De mon côté, j’ai vu mes parents (et j’ai aussi un peu beaucoup participé) restaurer une vieille ferme qu’ils ont transformé en chambres d’hôtes. Ma mère s’en est occupée pendant une dizaine d’années (et là aussi, j’ai filé un bon coup de main). Les travaux ne m’inquiètent pas plus que ça non plus, puisque j’ai déjà connu. Par contre, je n’aurais pas forcément envisagé de choisir un moulin. Mais le charpentier a su me convaincre et me faire partager son envie.

Donc, depuis que nous avons ce joli rêve en tête, nous aimons bien découvrir des moulins, lors de nos escapades ou de nos vacances. Quelques jours après notre balade à Roscoff, alors que le temps était trop gris pour une belle randonnée, nous sommes partis visiter les Moulins de Kerouat que nous avions repéré à Commana.

Habitation à Kerouat

A l’origine, Kerouat est un petit hameau de meuniers. Au 17e siècle, un premier moulin, celui du haut, a été construit, avec sa maison d’habitation, le long du cours d’eau. Petit à petit,  un second moulin, celui du bas, une autre maison d’habitation, deux fournils, des écuries, des étables, des granges, un verger et un potager ont étoffé le village, jusqu’en 1965 lorsque la lignée des meuniers s’est atteinte avec Jeanne-Yvonne Fagot, la dernière occupante. Au 19e siècle, ce hameau pouvait vivre en complète autonomie.

Moulin bas de Kerouat Roue à aube du moulin

Roses anciennes

Dans les années soixante-dix, le hameau a été racheté et est devenu un écomusée, destiné à présenté les techniques et la vie au 19e siècle. Des artisans viennent régulièrement expliquer les techniques traditionnelles comme la fabrication de barrières, l’initiation à la traction animale, la meunerie, la boulangerie, le travail de l’ardoise, etc.

Moulin haut de Kerouat Roue à baquets

Malheureusement, le jour où nous avons visité les moulins de Kerouat, aucune activité n’était programmée. Nous nous sommes simplement promenés dans le hameau. Nous avons visité les maisons d’habitation, meublées comme au 19e sicèle avec les lits clos. Nous sommes allés voir les mécanismes des roues, les greniers à grains. Nous avons salué les animaux encore élevés sur place.

Lapin Lapin mangeant de l'herbe

Nous n’en avons pas profité, mais un espace est aménagé pour pique niquer sur place, sous un auvent, avec chaises, tables, y compris pour les petits.

Moutons Prairie avec les moutons

Bref, on a adoré le cadre et nous continuons à rêver d'un moulin !

6 thoughts on “Les Moulins de Kerouat

Laisser un commentaire