Repos, paresse et déconnexion

Déconnexion

Cet été, je ressentais un vrai besoin de couper, de déconnecter et de me reposer pendant les vacances.

La première partie, en Bretagne, m’a permis de me reposer énormément. L’air marin faisant, probablement, m’a permis d’enchaîner des nuits de plus de 9h. Alors que je piquais du nez dès 22h, j’arrivais à dormir sans problème au delà de 8h du matin, comme si mon corps avait accumulé trop de fatigue. Un vrai bonheur !

Plage de Kerfiessen

Et puis sur place, nous avons pris des habitudes un peu différentes, le matin avec le charpentier. Par exemple, au lieu d’allumer la télévision en bruit de fond dès le réveil, celle sur place ne fonctionnant pas très bien, nous options pour le poste de radio. Tranquillement, nous prenions notre petit déjeuner en écoutant les émissions matinales. Le soir, on a également moins allumé la télévision.

Par contre, pendant cette semaine en Bretagne, je suis restée bien vissée à mon téléphone, comme en témoigne mon compte Instagram où j’ai publié pas mal de photos des vacances.

ancre

Et puis pour la seconde partie des vacances, nous sommes retournés en Ardèche. On avez consciencieusement listé les activités que nous voulions faire : randonnée, canoé, balade à cheval, marchés locaux, visite d’une chèvrerie,… Et finalement, en dehors d’un marché suivi d’un vide-grenier, nous n’avons pas beaucoup quitté la maison de vacances. Nous avons bricolé : un toit à refaire, des arbustes et des lavandes à tailler, des portes à lasurer, des fenêtres à changer. On a surtout enchaîné les parties de pétanque et de Mölkky. Et là aussi, je me suis beaucoup reposée. Les nuits étaient plus courtes, mais les journées étaient ponctuées de sieste.

Vue en Ardèche

Cette fois-ci, non seulement j’ai levée le pied côté écrans (je n’ai pas ouvert l’ordinateur et très peu regardé la télévision), mais j’ai aussi déconnecté et posé mon téléphone très souvent. Jusqu’à parfois l’oublier dans un coin de la maison sans y penser, sans le chercher pendant plusieurs heures. Pour finir par le retrouver par hasard, en passant dans la pièce.

Pont du diable

Alors en rentrant à la maison ce week-end, alors que j’avais encore quelques jours de congés avant de reprendre le chemin du travail, j’ai continué dans cette voie de paresse et de déconnexion. J’ai oublié mon téléphone à l’appartement une fois sur deux en sortant. J’ai traîné et flâné après m’être réveillée. J’ai savouré ces derniers petits moments de détente, avant de reprendre doucement le chemin du travail.

Et vous, les vacances ont été reposantes ?

Laisser un commentaire