Pourquoi j’ai choisi une liseuse

Il y a quelques jours, Natasha du blog Echos verts expliquait pourquoi elle préfère les livres aux liseuses, dans le cadre du défi du mois Verdir sa bibliothèque. De mon côté, comme elle, j’adore les livres, mais depuis plusieurs années je lis énormément sur liseuse plutôt que sur papier.

Une liseuse : le côté pratique…

J’avoue, ce qui m’a surtout convaincue à investir dans une liseuse, c’est avant tout son côté pratique. J’ai toujours beaucoup lu, notamment durant mes trajets en transport en commun, qu’il s’agisse de allers/retours quotidiens pour le travail, les activités, ou des longs voyages en train ou en avion. Sauf que bien souvent, je me retrouvais à transporter un gros livre dans mon sac, qui pesait quand même un certain poids. Et tout aussi souvent, je terminais un livre en plein milieu de mon trajet, ce qui m’obligeait soit à ne pas lire pendant le reste de mon trajet, soit à anticiper en transportant un second livre.
La liseuse m’est apparue alors comme une évidence, je pouvais transporter autant de livre que je le souhaitais, simplement dans ma liseuse. D’ailleurs, j’ai pris le réflexe d’avoir toujours un ou deux livres d’avance, en attente de lecture, sur mon Kindle (car c’est le choix que j’ai fait, en terme de matériel).

Kindle

…Mais aussi des contraintes

Paradoxalement, j’apprécie beaucoup l’usage de la liseuse pour les romans, les nouvelles. Mais je trouve son utilisation très désagréable lorsqu’il s’agit de guides de voyage, de livres de recettes, et plus généralement de beaux livres. Pour ces lectures-ci, je préfère largement le livre papier, car j’aime pouvoir feuilleter, annoter, marquer une page pour la retrouver rapidement, ce que je trouve assez complexe avec un ebook.
J’aime aussi, lorsque j’ai apprécié un livre, le partager avec mes poches. La plupart du temps, mes livres papiers circulent. Je me rappelle d’un ancien boulot où on s’échangeait nos coups de coeur en polar et thriller, avec une collègue. Ou encore les derniers Jean-Christophe Grangé parus, que l’on se prêtait avec mon grand frère. Ou bien ces livres que je dévorais et que je passais à ma mère, parce que je savais qu’ils lui plairaient aussi. Bref, cette notion de partage, d’échanges, de convivialité autour du livre se perd avec la liseuse. Car oui, il est assez complexe de prêter un ebook à quelqu’un, à moins de très bien s’y connaître dans le domaine…
Mais je viens de découvrir une initiative toute récente des bibliothèques de la ville de Paris. Désormais, 2 250 livres électroniques sont mis à disposition, en prêt, aux inscrits en bibliothèque (auquels vont s’ajouter 4 000 livres supplémentaires dans quelques mois).

Liseuse

Et vous ? Vous êtes plutôt livres papier ou liseuse ?

2 thoughts on “Pourquoi j’ai choisi une liseuse

Laisser un commentaire